Taux de chomage Tarn et Garonne classement évolution

Taux de chomage Tarn et Garonne  classement évolution
  • Le niveau de chômage du Tarn et Garonne est passé de 8,40% avant le début de la crise économique à 12% aujourd'hui. Soit une évolution de 50%, cette évolution varie selon l'âge, le sexe et la durée de chômage des personnes
Taux de chomage Tarn et Garonne  classement évolution

Taux de chômage du Tarn et Garonne, graphique de l'évolution du chômage.

Taux de chômage Tarn et Garonne. Le chômage du Tarn et Garonne atteint 12 pourcent de la population active contre 8,40 avant la crise ce qui le classe 78eme. Le graphique de la courbe du chômage

Chômage pour le département du Tarn et Garonne (82)

Le taux de chômage et son évolution pour le département du Tarn et Garonne

Le département du Tarn et Garonne est classée 78eme sur les 100 départements analysées par son taux de chômage moyen qui est, sur la base des derniers chiffres officiels de 12%. Le classement de ce département a évolué de 1 place sur une année (77e en 2012 contre 78e en 2013). Le taux de chômage a évolué de la manière suivante sur les dernières années :

Quelles sont les personnes au chômage dans le département du Tarn et Garonne

Il existe actuellement 18 744 demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi, contre 16 813 un an auparavant. Les personnes au chômage sont 8 410 hommes pour 9 997 femmes. L'âge des chômeurs est le suivant :
  • 3 051 ont moins de 25 ans, le nombre de jeunes chômeurs a évolué de 13,38% sur une année.
  • 11 727 ont entre 25 et 49 ans, le nombre de chômeurs de cette tranche d'âge a évolué de 8,92% sur une année.
  • 3 385 ont plus de 50 ans, le nombre de chômeurs séniors a évolué de 23,23% sur une année.
  • Le chômage de longue durée (en recherche active depuis plus d'un an) touche 6 778 personnes dans le département du Tarn et Garonne, soit 36,16% des chômeurs.

    Les chômeurs par type de rupture de contrat et par catégories de postes recherchés dans le département du Tarn et Garonne

    Sur une base mensuelle, 2 740 personnes se sont inscrites pour cause de licenciement. Dans le même temps 445 se sont inscrits suite à une démission et 6 430 suite à la fin d'un contrat à durée déterminée. Les inscrits nouveaux entrant sur le marché du travail étaient sur le mois de 351.
    Sur cette même base mensuelle, 4 948 personnes étaient en recherche d'un emploi d'ouvrier contre un total d'inscription dans cette catégorie de 4 448 sur la même période l'année précédente. Les employés était 11 888 contre 10 557 sur le même mois de l'année précédente, les agents de maitrise 1 276 contre 1 230, et les cadres 654 contre 552.

    Ceci vous intéressera également :

    afficher menu